Le Code de déontologie des médecins

La prise en charge et le suivi

En cours de révision

L’obligation de disponibilité et de diligence comporte pour le médecin le devoir d’effectuer le suivi médical requis par l’état du patient, à la suite de son intervention, à moins qu’il s’assure qu’un confrère ou un autre professionnel peut le faire à sa place (art. 32 à 41). Dans les cliniques sans rendez-vous, les pratiques en groupe qui ont recours à de nombreux consultants ou les milieux de pratique incluant des résidents en médecine, le médecin qui est dans l’impossibilité de faire le suivi de chaque patient pour lequel une investigation ou un traitement est en cours doit s’assurer qu’un collègue le fera à sa place.

Il incombe également au médecin qui met fin à sa pratique dans une clinique d’établir la liste de tous les patients qui requièrent un suivi régulier pour divers problèmes de santé, d’informer sa clientèle de son départ en lui donnant un préavis dans un délai raisonnable et, enfin, de voir à ce qu’un collègue accepte d’assurer le suivi de ses patients, à l’exception de ceux qui auraient choisi un autre médecin.

Dans des cas exceptionnels, telle la maladie, il peut arriver qu’un médecin exerçant au sein d’un groupe doive cesser précipitamment ses activités professionnelles dans une clinique. Si ce médecin ne peut lui-même assurer le suivi de sa clientèle, les autres médecins du groupe doivent assumer cette responsabilité, au moins jusqu’à ce qu’un médecin prenne en charge cette clientèle.

Dernière mise à jour: 2010-10-10